Les appels pour lutter contre le capitalisme continuent de jours en jours. Mais les personnes qui lancent des appels pour mettre à plat ce système sont souvent les premiers à vivre et à engraisser le capitalisme autant sur le plan idéologique que sur le plan matériel. Les alternatives au capitalisme sont de plus en plus nombreuses, mais les Hommes dans leur majorité ne sont pas près pour faire le grand plongeon dans le socialisme. Ce qui peut être compréhensible pour les personnes qui ont peur de manquer ou peur de partager leur argent dans un intérêt national et mondial.

Beaucoup de nos camarades qui luttent pour mettre à plat ce système se trompent souvent, car les causes qui les a amené à la lutte sont flous, ce sont des personnes perdus, dont leurs attaches à la société sont tout à fait dénué. Le capitalisme détruit beaucoup de personne, mais le pire c’est que parmi ces personnes, certaines ne savent pas pourquoi elles luttent et l’objectif de leurs luttes.

Il est obligatoire de commencer une stratégie qui vise à admettre que la politique anticapitaliste, se base sur le besoin de créer un programme idéologique afin de renverser la vapeur et d’éloigner l’ensemble des personnes qui luttent pour nos convictions alors que ce ne sont pas les leurs.

En effet il me semble de plus en plus important de mettre un trait en ce qui nous sépare et ce qui nous rapproche vis-à-vis de l’ennemi. Avoir des ennemis ce n’est pas une mauvaise chose, au contraire c’est la meilleure des choses qu’il soit. Nous ne sommes plus dans un monde « de bisounours » malheureusement. Certaines personnes sont prêtes à égorger les vôtres uniquement pour faire de l’argent, c’est ce que l’on appelle le capitaliste. Pour ces gens-là, l’argent n’a pas d’odeur. Regardez ce qu’ils sont en train de faire à nos droits les plus fondamentaux en Europe, en Afrique ou ailleurs au nom de l’argent !

La lutte contre le capitalisme est une lutte très longue mais si nous voulons que cette lutte soit victorieuse (on ne lutte sans la volonté de vaincre), nous devons construire un travail rigoureux autant de manières intellectuels quand les actes qui suivent ces raisonnements.

Aussi la lutte contre le capitalisme nécessite une organisation, une structuration, une dynamique claire, mais aussi une vision stratégique détaillée où chaque étape de la destruction du capitalisme et de la création du nouveau système idéalisé.

Le capitalisme a des valeurs qui sont pour ma part que des insultes, des vomissements, etc. Les valeurs qui se substitueront au capitalisme seront éthiques, loin de cette haine de l’autre et de l’amour de l’argent.

La révolution est en marche, et elle se fera avec ou sans vous !

PLB