Women in Nepal - Flickr - By World Bank Photo Collection

Dans un de nos précédents articles nous nous intéressions au métier d’auteur de jeux (auteur de jeux de société, un métier?), mais nous avions complètement omis de parler de la parité hommes-femmes.

Dans le monde du jeu, on peut facilement remarquer que la grande majorité des auteurs de jeux sont des hommes, les femmes auteurs se font très rares. Et encore, parmi celles-ci, beaucoup ont signé un jeu en collaboration avec un homme (Inka Brand, Nathalie Grandperrin…).

Qu’est-ce qui fait que le métier d’auteur de jeux soit tellement masculin et ne semble pas attirer plus de femmes ? Est-ce que le monde du jeu serait machiste ? Ou est-ce que les femmes manquent de créativité? Non, certainement pas, puisqu’il y a aussi des danseuses, des actrices, des écrivains, des musiciennes, des chanteuses, des réalisatrices, des enseignantes inspirées (ex. Coco).

Voici 4 pistes de réflexion, des hypothèses.

milieu

Pour créer des jeux, il faut commencer par être inspiré. Donc il faut jouer. Pas que les femmes ne jouent pas aux jeux de société, j’en veux pour preuve le Bar à Jeux de Genève dans lequel, à vue de nez, près de 40% sont des femmes.

Toutefois, les thèmes des jeux, créés par des hommes, surfent sur des univers « geeks » et masculins : SF, méd-fan, qui font plutôt vibrer les hommes et qui les attirent.

Autre preuve que le milieu du jeu est plutôt masculin, c’est le nombre de commentaires sur les sites ludiques. Le nôtre, pour commencer, mais également TricTrac (bientôt crowdfundé) et BGG. La grande majorité des participants sont des hommes, ce qui laisse envisager un milieu concerné plutôt masculin.

modele

Puisqu’il y a autant d’auteurs de jeux masculins, ne font-ils pas office de modèle? Si cet auteur a réussi, pourquoi pas moi ?

melee

Créer un jeu n’est pas tout, il faut encore le vendre, se présenter sur les salons et démarcher les éditeurs. Et le faire de manière plus ou moins agressive si l’on veut être reçu et édité, surtout compte tenu de la rude concurrence actuelle (près de 1’500 jeux édités par année!). D’après un ami auteur de jeu, créer représente 50% du travail, le reste est de la représentation. Un bon auteur de jeux est aussi un bon VRP.

Est-ce à dire que les femmes sont peu combattives? Pas nécessairement, mais les hommes, dans la représentation qu’on a d’eux dans la société, se montrent combattifs, vigoureux et tenaces.meute4e et dernière hypothèse, c’est l’esprit « chef de meute » du comportement masculin. Notre cerveau mammifère pousse les hommes à se démarquer. Narcissisme? Pas forcément, juste une question de comportement mammifère plus ou moins atavique pour prouver sa valeur et sa force. Et donc sa capacité à survivre.

Créer un jeu, c’est vouloir se démarquer, (se) prouver que l’on est capable de le faire, une sorte de défi posé à soi-même.

mais

« Derrière chaque grand homme il y a une femme » comme on dit. Si les femmes ne sont pas forcément représentées comme auteurs de jeux, elles sont toutefois pratiquement à chaque fois mentionnées en remerciements dans les règles. C’est en effet une phrase que l’ont retrouve très souvent, les auteurs de jeux remercient leur épouse / partenaire. Si les femmes n’ont pas créé le jeu en soi, elles y ont pourtant (largement) contribué pour tous les tests et la conception.

Et vous, qu’en pensez-vous? Voyez-vous d’autres raisons qui font qu’aussi peu de femmes sont auteurs de jeux?

Et en passant, voici 33 phrases qu’un auteur de jeux ne dira JAMAIS!