Ha les prédictions.  Il faut en faire, c’est nécessaire quand on veut intéresser les gens on ne peut pas juste regarder passer la parade, il faut y participer.

Dow Jones et pétrole

Du côté américain, le Dow Jones a fermé à 13 104 points en 2012.  C’est fou les liquidités qu’il y a aux États-Unis dans le marché.  Mais le Dow Jones est un indice à 30 compagnies, probablement le plus stupide indice boursier de la planète.  Or, dans ces compagnoes, une couple m’inquiète dont Exxon Mobil avec la baisse du prix du baril de pétrole que je vois à $75 le baril à la fin d’année à moins de conflit quelconque au Moyen Orient.  Ce qui signifie que l’action de Exxon Mobil pourrait se retrouver quelque part sous les $75.  Même performance pour Chevron, le poids lourd #2 de l’indice.  Mais côté poids plume du Dow Jones, Microsoft m’inquiète aussi.  Ces produits, Windows 8 et les tablettes Surface ne se vendent pas.  Côté mobile, son téléphone Windows 8 est un flop.  Actuellement à $26.71, l’action pourrait toucher un creux de $18 en 2013.  Mais pire, Microsoft pourrait connaître, un ou deux trimestres avec de légers profits ou des pertes.  Mais le poids de Microsoft dans le Dow Jones est peu.  Pfizer, Hewlett-Packard n’annoncent rien de bon non plus pour 2013.  En contrepartie je crois que Bank of America touchera les $20 et qu’Alcoa atteindra les $11.  Pour le milieu de peloton, peu de changement pour Coca-Cola, Verizon, Merck mais American Express et JP Morgan devrait bien performé.  IBM à $191.55 représente le poids lourd #1 de l’indice,  Comme elle devrait faire splitter son action à 2:1 cette année, elle restera probablement encore malgré tout le poids lourds #1.

Donc après tout ce charabia, je prédis un Dow Jones à 13 500 points en fin d’année 2013.  Vous aurez compris que ça représente presque du surplace.  L’économie américaine n’ira pas bien mieux qu’en 2012, mais il y a tellement de liquidité que ça aidera à maintenir le Dow Jones en place.

S&P 500

En 2012, l’indice a fermé à 1426,19.  Bien rien de bien emballant se produira en 2013 de ce côté, peut-être une fermeture en haut de 1 510 points.  Rien pour écrire à sa mère.

L’or

L’or a fermé à $1675 en 2012, pour uen progression sur un an d’un maigre 7%.  En fin d’année l’or sera près du $2400.  Il y a de forte chance que beaucoup de liquidités qu’on retrouve sur la planète se ramasse dans l’or plus spécifiquement du côté de la Chine et de l’Inde.  Les chinois ne sont pas dupes, ils savent qu’après l’Euro, le Japon, le tour du dollar américain viendra.  Actuellement la monnaie la plus surévaluée du monde est le billet vert.  Malgré tout le printing qui s’est fait en 2012, le dollar américain s’est bien comporté.  Ha mais bien sûr, les gens vendaient des yens et des euros pour acheter le billet vert.  En 2013, ça risque de changer. L’or performera bien.  Pensez NUGT si vous y connaissez avec ce type d’investissement, ce dernier pourrait se retrouver à $30 en 2013.

L’argent

L’argent c’est l’or des pauvres en quelque sorte mais un métal plus rare que l’or en terme de demande non mais en terme d’offre.  Ça prend qu’une bonne reprise financière en Chine et en Inde et boom, l’once d’argent pourrait terminer l’année à $40.  Elle a fermé a $30.25 en 2012.

Au Canada pendant ce temps

Le Canada c’est connu, son principal allié économique est les États-Unis.  Or, avec leur augmentation en production pétrolière, les États-Unis deviennent de plus en plus indépendant du Canada.  Le Canada a comme devise un pétrodollar, la planète en tière le sait.  Ainsi, si le pétrole devait tomber sous les $80, bien je ne donne pas cher de la peau du dollar canadien.  Il a fermé l’année 2012 à presque parité.  À la fin d’année il pourrait être quelque part près du 88 sous américain.  Autre facteur qui sera à considéré au Canada, les matières premières.  Aucun problème de ce côté à mon avis sauf pour le pétrole, alors la bourse de Toronto devrait bien performé. L’indice phare a terminé l’année 2012 à 12 433 points, rien n’indique qu’il ne puisse pas terminé à 13 250 points en 2013.  Les aurifères tel que Barrick Gold, IAM Gold, Kinross Gold pour ne nommer que ceux-là porteront l’indice à ce niveau.  Attention aux banques canadiennes.  À mon avis elles plafonnent en bourse.  Je m’attends également à ce que le gouvernement fédéral annonce un report d’une autre année pour son rendez-vous avec l’équilibre budgétaire.  Ce qui pourrait affecter sa cote de crédit AAA.  Ça ne sera pas pour 2013 mais avec une baisse du baril de pétrole, les albertains seront sur le qui-vive car leur gouvernement pourrait renouer avec les déficits.  À surveiller du côté canadien, les petites capitalisations.  Elles devraient bien performées.  Pour l’immobilier au Canada, ça descendra encore pendant qu’aux États-Unis on verra une reprise de ce côté mais rien pour écrire à son père (non mais y est pas chanceux le père y a jamais de lettre, toujours la mère).

En Europe

L’hécatombe continuera en Europe.  En Espagne rien n’ira plus.  Les Catalans seront encore plus près de leur souveraineté tellement que l’économie espagnole ira mal.  En Italie, au Portugal rien n’ira plus.  La France même aura de gros problèmes de budget.  N’aller pas acheter de l’euro, la monnaie de singe pourrait bientôt valoir plus cher que cette devise.  Est-ce que l’éclatement de la zone euro est pour 2013?  Je ne sais pas mais dites-vous qu’on s’en rapproche à chaque semaine.  Je sais qu’un jour que toute la zone Euro à quelques exception près redeviendront indépendant côté monétaire.  Oui le Deutsche Allemand reviendra sur le marché monétaire un jour tout comme le Florin néerlandais. Pour les autres pays de la zone Euro ça demeure nébuleux.

Autres secteurs dont l’agriculture, la technologie et autres matières premières

C’est clair pour moi que les entreprises de terres rares iront bien en 2013.  Molycorp devrait retourner au-dessus des $20.  Côté techno, j’aime bien OCZ Technology un fabricant de disque dur SSD qui prendra de plus en plus de place dans les ordinateurs.  AMD devrait bien faire aussi en 2013.  Apple, aucun problème avec un retour au-dessus des $650.  Pourquoi?  Parce que peu font le poids face à Apple.   Côté japonais, ne mettez pas trop d’argent là.  Le yen continuera d’être malmené, à moins de garder vos investissements dans la devise locale, j’éviterais d’investir au Japon.  Les entreprises du secteur agricole et du secteur primaire de l’alimentation devraient bien performer en 2013.  Je crois aussi qu’aux États-Unis, le secteur de l’amusement connaîtra un petit boom.  Quand on pense amusement on pense immédiatement à Disney.  Mais pensez surtout aux secteurs qui offrent de l’amusement et du divertissement directement aux consommateurs.  Je pense entre autre à Six Flags et autres entreprise similaires.  Six Flags a connu un rendement de 50% en 2012.  Cette performance continuera en 2013.  Évidemment il faut aussi penser à Cedar.  J’aime bien aussi Zynga, si seulement elle peut se détacher de l’emprise de Facebook. 2013 devrait être une bonne année pour les producteurs de jeux vidéos avec la sortie probable des consoles XBox 720 et Sony PS4.  Investissez dans les producteurs de jeux et non dans les fabricants de consoles.  Quoi que Sony peut-être encore plus bas en bourse?  Le problème n’est plus Sony mais le yen.   Pensez cinémas, pop-corn, cabarets, en 2013 il y aura tellement de liquidité aux États-Unis qu’ils croirent qu’ils sont revenus aux années folles… avant de réaliser qu’ils sont tomber dans le piège d’Obama, d’imprimer à outrance sans jamais rembourser la dette de l’État.  Pensez aussi côté consommation avec des entreprises comme Groupon qui devrait bien faire en 2013.  Je ne prédis pas la déstitution de Barack Obama en 2013, mais je continue à croire qu’il ne terminera pas son second mandat, qu’il n’a toujours pas commencer soit dit en passant, c’est pour quelque part en janvier, le 18 je crois.
Sur ce, bonne année 2013, excellents investissements à tous.