Après l’accord sur la sécurisation du marché de l’emploi , les partenaires sociaux savaient déjà qu’un autre dossier chaud se présentaient à eux, celui de l’indemnisation du chômage. Un rapport publié mardi matin par la Cour des comptes sur l’efficacité des politiques de l’emploi leur met la pression, alors que la convention Unedic doit être renégociée avant la fin de l’année mais que certains préconisent d’anticiper l’échéance : les magistrats financiers estiment que « la soutenabilité du régime (d’assurance-chômage) est aujourd’hui remise en cause par le maintien du chômage à un niveau élevé ». Pour la cinquième année d’affilée, l’assurance-chômage va se retrouver en déficit en 2013, à hauteur de 4,9 milliards d’euros (après 2,7 milliards en 2012), alors que sa dette était déjà proche de 14 milliards fin 2012.

La suite dans dans les Echos

On ne peut pas gérer une politique de la demande en priant pour qu’une politique de l’offre (investissement, croissance) surgisse par l’opération du Saint Esprit ! Les faiseurs de chômage commence à s’inquiéter ! Il est vrai qu’ils ont largement scié la branche sur laquelle reposaient  leur esprit endormi. Le plus comique, c’est qu’il y en a pour 170 pages !