Amélioration de la gestion de la trésorerie Koné Adama (Dg du Trésor public) à ses collaborateurs : « Evitons le gain facile »

Le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Koné Adama, a présidé, hier, à Yamoussoukro, une réunion de comité de direction. A cette occasion, le premier responsable du Trésor ivoirien a interpellé et mis en garde ceux de ses collaborateurs qui s’adonneraient encore à  des pratiques de corruption. «C’est le lieu pour moi d’insister sur la nécessité pour tous de privilégier la carrière et l’avenir au détriment du gain facile. Je mets en garde tous ceux qui se feront victimes de cette pratique qui est contraire à l’éthique et à la déontologie régissant notre fonction. J’engage donc chacun des responsables, ici présents, à être un modèle de probité et d’intégrité pour tous nos collaborateurs», recommande Adama Koné après avoir précisé qu’il s’agira au cours de la rencontre de faire le point des activités menées par le Trésor dans le cadre de ses missions classiques, mais également d’évaluer les actions stratégiques déclinées aussi bien dans son plan stratégique d’actions 2012 que dans la matrice de suivi des recommandations du séminaire-atelier de Yamoussoukro. Le Dg du Trésor a, par ailleurs, décliné le défi majeur à relever dans le cadre de l’amélioration de la gestion de la trésorerie. «Après que nous avons pu relever les défis d’une meilleure traçabilité des opérations comptables avec le logiciel Aster, il me semble impérieux aujourd’hui d’améliorer la gestion de la trésorerie avec pour corollaire le paiement, à bonne date, de la dette intérieure afin de maintenir la crédibilité de l’Etat. Par bonne date, il faut entendre le paiement dans un délai maximum de 90 jours», a indiqué Koné Adama qui a mis en oeuvre depuis l’année dernière un guide d’éthique et de déontologie pour la bonne gouvernance dans le secteur des finances publiques.

PND : Le gouvernement ivoirien dresse le bilan à mi-parcours de ses engagements

Au cours d’une rencontre, jeudi à son cabinet, avec des partenaires au développement, le 1er ministre ivoirien, Daniel Kablan Duncan, a dressé le bilan à mi-parcours des engagements pris par son gouvernement dans le cadre du Plan national de développement (Pnd) pour lequel le groupe consultatif s’est réuni les 4 et 5 décembre 2012 à Paris. « Aujourd’hui, la question est de savoir où nous en sommes avec les engagements pris par le gouvernement », a ainsi situé le chef du gouvernement sur le contexte de la rencontre, avant de dérouler les actions majeures entreprises par son équipe, notamment « la mise en place du guichet unique des formalités d’entreprises du CEPICI qui réduit au maximum le temps de création d’entreprises », et « l’élaboration du nouveau code d’investissement ». » La mise en oeuvre de mesures pour améliorer le rang de la Côte d’Ivoire au classement Doing Business, avant fin Mars 2013, le renforcement des tribunaux de commerce et de la cour d’arbitrage de Côte d’Ivoire, le décret portant attributions, organisation et fonctionnement du cadre institutionnel de pilotage des partenariats Public-Privé », sont autant d’initiatives prises, selon Daniel Kablan Duncan, pour « respecter ses engagements ».

Economie: Baisse de 20% du coût des denrées de 1ère nécessité au port d’Abidjan, dès le 1er mars

Le passage des denrées de première nécessité, les intrants agricoles et le transit connaîtra, à compter du 1er mars, une baisse de 20% en moyenne sur leurs coûts, annonce le directeur général du port autonome d’Abidjan, Hien Yacouba Sié, indiquant que ce réaménagement des tarifs sur les prestations portant sur ces produits et autres matériels a été obtenu avec l’implication des dirigeants de la société d’exploitation du terminal à conteneurs de Vridi(SETV). Le port autonome d’Abidjan (PAA) a enregistré, en 2012, un volume de trafic de 22 millions de tonnes de marchandises, équivalent sensiblement au volume global de 2010, pour un excédent de trois milliards en 2012, par rapport à l’objectif à lui fixé par l’Etat, caractérisé par une hausse du trafic avec en moyenne de huit navires par jour. Les agents du Trésor mis en garde contre certaines « pratiques répréhensibles » Le directeur général du Trésor et de la comptabilité publique, Koné Adama a mis en garde, jeudi, les auteurs de « pratiques répréhensibles » qui auraient cours au sein de son institution, les prévenant qu’ils s’exposent à la rigueur de la loi en cas de faute avérée. Des quotidiens ivoiriens avaient révélé des pratiques visant à percevoir des pourcentages sur le paiement des factures des fournisseurs de l’Etat par des agents du Trésor. « Ces pratiques, si elles sont avérées, exposent leurs auteurs non seulement à la rigueur de la loi, mais portent gravement atteinte aux actions de bonne gouvernance et de transparence engagées par nos autorités et par nous-mêmes, en vue de bâtir une nation prospère », a-t-il martelé à l’ouverture des travaux d’un atelier-bilan. Cet atelier réunit, jeudi et vendredi, les membres du comité de direction du Trésor Public élargi à l’ensemble des trésoriers généraux, des payeurs de districts et des inspecteurs vérificateurs principaux à la paierie de District de Yamoussoukro, en vue de faire le bilan de leurs activités.