Encore une hivernale pas comme les autres celle là :p

Je suis donc parti avec un de mes acolytes habituels avec son 1200RT et un petit nouveau qui n’avait jamais fait d’hivernale en FZ6N (ça promettait du coup!).

Mon pote ayant envié mon grip sur la neige avec mes pneus, il a équipé le 1200RT avec des TKC80 et du coup ça lui a pas mal servi ! il était aussi content que moi de les avoir vu le temps qu’on a eu. Par contre pour le nouveau, l’heure était moins à la rigolade même si il nous a suivi sans broncher en serrant un peu les dents dans les passages difficiles…En effet nous avons eu tous les temps : soleil, pluie et neige (sans parler du froid ;) ) mais n’est ce pas un peu le but d’une hivernale?

Nous sommes donc partis samedi matin vers 11h pour faire les 250kms qui nous séparaient de notre concentration. Vers 13h une petite pause dans un resto de campagne très sympa ou nous avions super bien mangé (comme quoi pas besoin d’aller en ville pour ça) et pour un prix très correct. Nous avons bien pris notre temps et du coup en sortant (1h30 facile plus tard !) : la neige qui commence à tomber ! cool il nous reste plus de 100kms à faire et la FZ6 n’est pas équipée pour de telle conditions (pas d’easy-grip à la bonne taille à lui prêter et pneus route). Nous avions heureusement une paire de manchons car pas non de poignées chauffantes montées… (ahlala les jeunes :p )
Nous voilà donc repartis en espérant que ca se calme pour pouvoir rouler en étant assez sereins et bingo, on a eu la pluie (bon au moins les pneus route la pluie c’est pas génant).
Avant d’attaquer la montagne, petite pause dans un garage moto trouvé sur la route dans un patelin pour se réchauffer un peu et essayer de débloquer mes valises coincées depuis le matin (avec la combi pluie de mon pote dedans !). Après 20 minutes d’essais sans succès (malgré toute l’aide sympa du patron mécano) nous voilà repartis pour faire les 50kms restants. Plus on monte, plus la neige commence à se montrer sur les bords de route et là… arrivée en haut du col, tempête de neige, 1cm sur la route qu’on ne voit plus ou presque… à ce moment là on stress un peu pour le fz6 et on se demande comment le faire continuer… on laisse la moto sur place et on revient la chercher demain?plus tard?on le ramène? mais comment trimballer tout notre barda, le sien + lui du coup sur 2 machines… impossible ou alors faut laisser du matos sur place avec la bécane au risque de pas les retrouver.
Bon aller, improvisation !
La prochaine ville se trouve à 7 kms mais faut descendre et vu l’état de la route ca sens pas bon, le 1200Rt équipé des roulettes (montées pour l’occasion du coup) part en éclaireur pour voir si c’est roulable… et là coup de chance : une saleuse ! On remonte du coup rapidos sur nos montures et on arrive à descendre en ville (Maîche pour ceux qui connaissent). Bon ouf au moins en ville si on est bloqué c’est plus simple de trouver de quoi manger, dormir… (quoi que pour dormir on étaient équipés !). Nous tombons sur un petit garage moto (encore ! décidément les petits garages de ville et village sont beaucoup plus accueillants que les concessions de nos grandes ville). Il nous propose de quoi se réchauffer, un garage pour la nuit pour la fz6 qui n’ira pas plus loin vu la route. Je pars à pied en ville trouver de quoi dormir car même si il nous reste que 25kms à faire, il est déjà 18h30 et la route de nuit sur la neige ca devient moins marrant quand les voitures roulent toutes sans trop se préoccuper des autres. Dommage, on est tous un peu dégoutés d’abandonner ici mais bon si on veut préserver les machines et les pilotes pas le choix, c’est déjà bien d’être là sans soucis vu les conditions. Je tombe chez une fleuriste qui me sort gentillement l’annuaire et me donne les numéros des hôtels du coin (quand ils ne sont pas fermés ou complets). Super ! aucune place en ville (un seul hôtel vous me direz) et le plus proche est à 10kms… misère… Je trouve un camping mais pas le numéro… du coup mon pote avec son 12rt part voire si jamais ça peut se décoincer avec la seule solution qui nous reste. Chouette ! le gite est vide et le tarif plus que raisonnable (10€/personne pour la nuit). Donc ce soir ca sera gite et pas tente (on ne se moque pas merci :) ). Mon pote décharge la rt au gite pour revenir chercher le pilote du fz6 et moi je prendrai les affaires en rab. 2kms de petite route et cotes en tout genre après, nous posons enfin les bécanes sur le parking.
Après débalage des affaires (enfin presque vu que mes deux valises sont bloquées), on trouve un resto à 400m de notre hébergement donc nikel pour pas avoir à ressortir les motos. Sympa le resto d’ailleurs, bons plats, bons tarifs et personnel sympa, une bonne soirée en somme.
Il est minuit trente et nous nous endormons en pensant à comment nous allons nous dépatouiller demain pour rentrer…
7h30 ! cocorico et la neige qui tombe encore… mais beaucoup moins ! la route est claire et roulable sans trop de soucis. Du coup préparation rapide, je descend mon pote pour récupérer le fz6 et on remonte pour charger les mules.
Le retour se fera sans soucis, route déneigée malgré quelques passages moins bien traités, un peu de soleil et une rencontre sympa dans une station service avec un side et un can-am qui revenait de la concentre.

Donc pas de bilan à donner sur cette concentre même si je sais que j’y retournerai l’an prochain car le fz6 a adoré et sera équipé pour l’hiver 2013/2014 !

Quelques photos : http://flic.kr/s/aHsjDRScef