Le secteur des assurances est actuellement soumis à un processus de réforme législative qui prétend « moderniser » et « adapter » les exigences de solvabilité  des compagnies d’assurances, en utilisant les instruments les plus « modernes »de la théorie financière et de l’analyse de risques. Rares sont ceux qui, jusqu’à présent, ont simplement osé mettre en question la validité scientifique des fondements du nouveau paradigme de « Solvabilité ». Par contre, la majorité l’a accepté avec l’enthousiasme naïf et typique de ceux qui éprouvent un crainte révérencielle envers les modèles d’apparence complexe et sophistiquée, même si cela n’est dû qu’à la crainte de manifester leur ignorance en se livrant à des critiques.

La suite ici (cliquer sur articles et livres en français, puis erreur fatale)

Wikipédia: 

deSoto

Docteur en droit (1984) et en économie (1992) de Université complutense de Madrid, il est également titulaire d’un MBA obtenu à la prestigieuse Université Stanford. Il travaille également avec l’Institut Ludwig von Mises.

Intéressé par l’histoire de la pensée économique, Jesús Huerta de Soto se consacre à faire connaître l’École autrichienne au public hispanophone. De même, il a fortement contribué à la redécouverte des racines hispaniques du libertarianisme en insistant sur le rôle pionnier des Scolastiques et de l’École de Salamanque.