Je vous ai lâchement abandonnés. Mais je l’assume.

Oui, car en fait, pour tout vous dire, j’avais du travail.
Pas de temps, pas de soleil, pas de photos… mais du boulot. Le genre de chose qui tient bien en forme. Je vais m’inscrire aux prochaines compétitions du plus grand nombre de mails envoyés en 1 heure.

Et puis… sinon… entre autre… J’étais à New York. Voilà, rien de bien dingue, ahahah. Banal tout ça 😉

Je suis revenue il y a trois semaines pile poil. Et ce n’est QUE ce soir que je me décide à poster un petit mot.

Une unique raison à cela :

Une profonde nostalgie, pas le cœur à me déchirer devant mes clichés, triste mémoire, sale réflexe de se refaire ses journées de vacances, heure par heure, souvenir par souvenir. J’ai eu besoin de 21 jours de cure de dénewyorkisation pour pouvoir, sans trop me blesser, ouvrir mon fichier de photos.

Mais aïe, je dois dire que ça me pique encore un peu.

C’est pour cela que ce soir, je ne posterai que quatre photos. Celle de couverture représente l’endroit que j’ai préféré. Un savoureux mélange de proportions et de couleurs, l’harmonie parfaite. Mon NY à moi. Une photo prise avec les yeux. Battement de cils, c’est imprimé, et à jamais.

Les trois autres ne sont que le début d’une (trop) longue série. Premier jour dans les rues de NY, il faisait gris bleu, soleil et nuages. Je vous réserve du ciel bleu par la suite. No worries. 

Tenez-vous prêts. Attention aux cervicales.

NY01

NY02

NY03

Photos ©Adèle Roqueta

… J’entends déjà dire au loin « Mais non voyons, il est interdit de prendre des photos d’architecture de cette façon ! » 🙂