L’Union européenne, qui souhaite préserver le climat avec des carburants respectueux de l’environnement, mise avant tout sur les «biocarburants» : 14 millions de tonnes y sont incorporés chaque année dans l’essence et le gazole. En 2020, 30 millions de tonnes sont prévues pour remplacer 10% du pétrole.

Pourtant, les décideurs politiques voient depuis longtemps ce concept vertement critiqué à Bruxelles. Défenseurs de l’environnement, experts en développement et scientifiques sont formels : les agrocarburants ne respectent ni les hommes ni l’environnement et sont tout sauf neutres pour le climat. Même les études commandées par l’UE le démontrent.

Lire la suite sur : https://www.sauvonslaforet.org/petitions/908?ref=nl&mt=1531

Nourrir les bagnoles quand des millions de gens ne meurent de faim ! NON AUX NECROCARBURANTS.