2013-01-28 001Une partie de la dernière semaine sera définitivement classée sous « à oublier ». Ce n’est certainement pas la température qui est en cause, mais une bonne partie du reste qui s’est passé tout croche.

Premièrement, l’entrée principale en ciment que j’ai repeint il y a à peine un mois, doit être décapée au complet. De grandes plaques de peinture n’ont pas adhéré à l’ancienne, ce qui a eu pour effet de décoller à la moindre pression. Même la béquille de mon vélo laissait une marque. Les pneus laissent de longues traces noires. Bref, de la vraie merde. En désespoir de cause, c’est la corvée du décapage total qui s’amorce cette semaine.

Deuxièmement, au golf, ma dernière ronde fut plutôt décevante. Rien ne fonctionnait. Des roulés qui s’arrêtent à moins d’un pouce de la coupe, des balles à l’eau, des coups de départ manqués… Il paraît que ça arrive. Mettons que ça tombait bien mal.

Ensuite, le billard. Rien pour écrire à sa mère. Je me suis inscrit dans un tournoi maison et j’ai débuté mes rencontres avec mes onze adversaires. Au total, je devrai disputer 33 matchs d’ici au 1er mars. Mes quinze premiers se sont soldés par 3 victoires et 12 défaites. Je ne sais vraiment pas ce que je fais là. Le calibre est assez relevé cette année. Pas étonnant qu’il y ait moins d’inscriptions que par le passé.

2013-02-03 002Mais comme le dit l’adage «Après la pluie, le beau temps», c’est autour du buffet chinois que nous nous sommes retrouvée, hier soir, pour souligner le départ de Solanges, la mère de Benoît, Mario et Johanne, qui retourne au froid cinglant du Québec. Toute bonne chose à une fin, et son tour était arrivé. Avec ses valises gonflées à bloc et à en fendre les fermetures éclair, elle prenait l’avion dimanche. Au retour du souper, j’ai sorti le clavier, chez Benoît, pour faire un petit trois heures de musique auquel tous les invités ont chantés en cœurs les airs connus. Ça c’était positif ! Enfin quelque chose d’encourageant, dans cette semaine à oublier 2013-02-02 001définitivement. J’ai aussi une primeur pour vous, à vous faire tomber en bas de votre chaise; Louise à goûté à une bibite ! Oui oui, elle s’est aventurée, de son plein gré, à essayer des pattes de crabes. Vous avez bien lu ! Ses impressions ? Ce sera la seule fois. Ouach ! En tout cas, Louiselle l’a trouvé très drôle.

Pour le reste, c’est la routine. Une couple de nuits fraîches, pour ne pas dire froides, mais qui permettent de dormir bien emmitouflés. On a aussi goûté à la pluie mercredi en matinée, et des mercures très confortables en après-midi. Comparé à nos compatriotes restés en territoire nordique, on n’a vraiment pas à se plaindre. D’ailleurs, pour vous faire apprécier le beau coucher de soleil qu’on peut apercevoir de notre solarium, la photo qui accompagne cet article en fait foi. Ah oui, pendant que j’y pense, Louise a atteint la barre psychologique des 100$, mais reste quand même déficitaire. C’est beaucoup mieux que sa performance de l’hiver dernier.