Quelle salade! Lorsque le cresson cultivé et récolté dans le Choletais, en Pays de Loire, traverse la France d’ouest en est par camion pour être conditionné en Allemagne avant de finir dans les assiettes de l’Hexagone, on peut parler d’aberration économique.

C’est pourtant bien le voyage paradoxal de la petite salade, que deux facteurs expliquent: une sous-tarification des transports routiers, et l’effondrement des salaires dans les services en Allemagne. Car si l’opération est malgré tout rentable, c’est que la main d’œuvre en Allemagne pour ce genre de travail n’est payée que 4 à 5 euros de l’heure, et que même le prix du transport ne compense pas le différentiel avec le Smic horaire français (9,4 euros). Voilà de la compétitivité!

 

La suite ici