« We are going to kill the dollar ». C’est ainsi que Kyle Bass, fondateur de « Hayman Capital », s’e