La direction de Virgin a convoqué lundi 7 janvier un comité d’entreprise extraordinaire «dont l’objet va porter sur le projet de déclaration de cessation de paiement de l’entreprise», a annoncé une porte-parole de cette société, contrôlée depuis 2008 par Butler Capital Partners.

Plusieurs fermetures

Quinze ans après l’installation de l’emblématique Megastore des Champs-Elysées, présenté comme «le plus grand magasin de musique du monde», Virgin n’est plus en mesure de payer ses créanciers. La procédure de cessation de paiement engagée peut éventuellement déboucher sur une procédure de redressement, ou sur une liquidation judiciaire, c’est-à-dire la disparition de l’entreprise.

 

La suite sur BILAN.CH