Doigt du Jutland dardé entre mer du Nord et Baltique, îles par centaines, grandes et petites pour l’escorter, le Danemark est un pays d’eau, de mer, d’aquarelles. Les tonalités y sont douces, le vert de la campagne est omniprésent, la lumière rasante superbement dorée certains soirs d’été.
Le Danemark, le plus petit des pays scandinaves, est assurément le plus méridional, dans sa position géographique comme dans l’âme. Ses filles et garçons sont les plus vivants et chaleureux des Scandinaves, toujours prêts à trinquer, discuter, se balader au grand air, profiter du soleil qui luit.
Ne faites pas comme tant d’autres voyageurs, pressés par la conquête du Nord, et prenez le temps de découvrir le Danemark, ce pays qui, s’il n’offre pas de grandes curiosités naturelles, en propose des milliers d’autres, plus discrètes, au détour de chaque chemin. Louez un vélo, sillonnez les petites routes bucoliques du Danemark et les milliers de kilomètres de pistes cyclables au rythme de la nature danoise si douce, si tonique

Odense

Troisième ville du pays par la taille, Odense baigne dans une gentille atmosphère provinciale, étudiante et touristique, en grande partie grâce à Hans Christian Andersen, qui fit pleurer des millions d’enfants avec sa marchande d’allumettes , et eut la bonne idée de naître à Odense en 1805.

Copenhague (København)

Copenhague, capitale du Danemark, est la plus grande ville de Scandinavie avec 1,3 millions d’habitants. Entre dynamisme d’une métropole et qualité de vie d’une petite ville, Copenhague se visite facilement à vélo ou à pied de Strøget, l’axe principal, aux rues et canaux les plus discrets. Le quartier de Christianhavn est très agréable, tandis que les alternatifs de Christiana résistent avec leur mode de vie communautaire. Un savant dosage entre douceur, élégance et vitalité.

Christiania

Christiania est un ancien quartier militaire qui s’insère dans Christianshavn. Le quartier fut fondé en septembre 1971 par un groupe de squatters. A l’origine, cette occupation illégale fut tolérée par les autorités au titre d’expérience sociale. Le quartier s’est organisé au fil des années, instaurant un système de vie alternative. Cependant la dépendance des Christianites à la société moderne danoise ne put jamais être abolie. Après 40 ans d’existence, Christiania est plus que jamais menacée par divers projets de réhabilitation et de légalisation du quartier. L’utopie originelle s’est évaporée au profit d’un tourisme de masse drainant aujourd’hui un million de visiteurs annuels, soit le site le plus visité de Copenhague.

Île de Møn

L’île de Møn est un site naturel apprécié des géologues mais aussi des préhistoriens. C’est sur l’île de Møn qu’on trouve le Grønjaegars hoj , le tumulus le plus important du pays ainsi que des « chambres » de géants et près de 200 tertres funéraires de l’âge de bronze.

Helsingør

Helsingør est un port de pêche et de commerce situé à 50 kilomètres au nord de Copenhague. C’est le lieu le plus proche de la Suède (20 mn en bateau). Le centre ville possède beaucoup de maisons du XVIIe et du XVIIIe siècle. Rappelons que c’est dans le château de Kronborg que Shakespeare situe l’action d’Hamlet

Île de Fyn

Avec 1 130 km de côtes, l’île de Fyn (la Fionie) est l’une des plus grandes îles du Danemark. Elle accueille nombre de manoirs et châteaux entretenant de superbes parcs. Elle fut décrite par Andersen comme le « beau jardin du Danemark ». Plusieurs ponts la privent d’une insularité totale dont un gigantesque bras métallique qui occupe la deuxième place parmi les plus grands ponts du monde. La vue est vraiment spectaculaire, mais le péage se révèle à la hauteur du titan : prévoir 29 euros par voiture.

Îles Féroé

Les îles Féroé, composées de 18 îles, ont été découvertes en 800 par des moines irlandais. C’est au XIe siècle qu’elles devinrent propriété du royaume de Norvège puis passèrent sous le joug du Danemark suite au traité de Kiel en 1815. L’autonomie fut décrétée en 1948, les Féroïens reçoivent toujours des subventions de la part du Danemark.

Jutland

Le Jutland (Jylland en danois) est la péninsule formant la partie continentale du Danemark (au sens large on peut aussi considérer que le Land allemand du Schleswig-Holstein appartient au Jutland). L’origine de son nom est associée à la présence du peuple nordique des Jutes au Ve siècle. Le 31 mai 1916, c’est au Jutland qu’eut lieu l’une des plus grandes batailles navales de tous les temps opposant la Home Fleet britannique de l’amiral Jellicoe à la Hochseeflotte allemande de l’amiral von Scheer.